Shekau, chef de file de Boko Haram, révèle une nouvelle vidéo

Capture d'écran d'une vidéeo du 29 décembre 2016 de Abubakar Shekau, le chef historique du groupe jihadiste nigérian Boko Haram
Capture d'écran d'une vidéeo du 29 décembre 2016 de Abubakar Shekau, le chef historique du groupe jihadiste nigérian Boko Haram - © HO

Le chef historique du groupe djihadiste nigérian Boko Haram, Abubakar Shekau, a revendiqué les dernières attaques commises dans le nord-est du Nigeria dans une vidéo envoyée lundi à l'AFP, dans un contexte de résurgence des violences.

"Nous sommes en bonne santé et rien ne nous est arrivé", affirme le leader du groupe qui continue à semer le chaos dans toute la région du lac Tchad. "Nous avons mené les attaques sur Maiduguri, à Gamboru et à Damboa. Nous revendiquons toutes ces attaques", a-t-il ajouté dans cette vidéo.

20.000 morts et 2 millions de déplacés depuis 2009

Les attentats-suicides, les raids sur les villages, les villes et les postes militaires se sont multipliés ces deux derniers mois. Début décembre, le groupe djihadiste a mené une attaque sur un check-point de l'armée à Damboa, faisant au moins quatre morts et douze blessés. Le week-end de Noël, des hommes armés ont attaqué plusieurs check-points à l'entrée de Maiduguri, capitale de l'Etat du Borno, berceau de Boko Haram et épicentre des violences.

Les images suivantes montrent des tanks et des pick-ups volés à l'armée nigériane, ainsi que des prises importantes de munitions, notamment de lance-roquettes.

Le conflit, qui a éclaté en 2009 sous le commandement de Shekau, a fait plus de 20.000 morts, plus de 2 millions de déplacés. Le nord-est du Nigeria fait face à une très grave crise humanitaire et alimentaire.
 

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK