Sept Casques blancs abattus dans un de leurs centres en Syrie

Les casques blancs sont une organisation de secouristes dans le nord-ouest de la Syrie en guerre.
Les casques blancs sont une organisation de secouristes dans le nord-ouest de la Syrie en guerre. - © MSALLAM ABDALBASET - AFP

Des inconnus ont tué samedi sept Casques blancs après avoir fait irruption et ouvert le feu dans un centre de cette organisation de secouristes dans le nord-ouest de la Syrie en guerre.

L'attaque, la première du genre selon des militants, s'est produite à Sarmine, une ville de la province d'Idleb, a indiqué l'organisation des Casques Blancs sur son site internet. De nombreux secouristes ont en revanche été tués dans des bombardements.

"Des inconnus ont fait irruption à l'aube dans le centre de la Défense civile à Sarmine et ouvert le feu tuant sept volontaires", a précisé cette organisation qui opère dans des régions échappant au contrôle du régime de Bachar al-Assad.

"Deux minibus, des casques (portés par les secouristes) et des talkies-walkies ont été volés", selon elle.

Il n'était pas clair dans l'immédiat si le but du meurtre était le vol ou s'il était à caractère politique.

L'organisation a partagé des photos de corps d'hommes baignant dans leur sang.

"Les sept secouristes ont été abattus d'une balle dans la tête", a précisé à l'AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). "Leurs collègues sont venus le matin pour prendre la relève et les ont trouvés morts".

Des dizaines de personnes ont participé à leurs funérailles à Sarmine, selon un correspondant de l'AFP sur place. Beaucoup de gens pleuraient et proféraient des injures à l'adresse des assaillants. Le centre visé était fermé.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir