Séisme au Népal: le dernier bilan fait état de plus de 4000 morts

Une rue effondrée dans les environs de Kathmandou
Une rue effondrée dans les environs de Kathmandou - © PRAKASH MATHEMA - BELGAIMAGE

Le séisme de samedi au Népal a fait 4010 morts, a annoncé lundi en fin de journée l'agence népalaise chargée de la gestion des catastrophes, revoyant à la hausse son précédent bilan.

Le tremblement de terre a également fait plus de 7500 blessés, selon le Centre national des opérations d'urgence auprès du ministère de l'Intérieur.

 

Les organisations humanitaires s'attendent à des opérations de grande ampleur.

"Cela va être une opération importante, massive", a déclaré une porte-parole du Programme alimentaire mondial (PAM), Elisabeth Byrs, à Genève. "On mobilise tous nos stocks de nourriture dans la région", a-t-elle ajouté.

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), à Katmandou, "les hôpitaux sont submergés" et les docteurs doivent traiter les patients "dans les rues".

Les Népalais ont surtout besoin d'abris, de fournitures médicales et de vivres, selon elle.

Un premier avion chargé de rations alimentaires, de la nourriture qui n'a pas besoin d'être cuisinée, devrait arriver "peut-être demain" (mardi), a-t-elle précisé. Ces premiers repas seront ensuite distribués aux rescapés. Les secours seront acheminés par les routes si elles sont praticables ou bien par les airs.

Dimanche, les équipes spécialisées du PAM - dont des logisticiens et experts en téléphonie - sont arrivées à Katmandou pour évaluer les besoins.

Un appel de fonds est en train d'être mis en place par l'ONU, tandis que les experts en imagerie satellite du PAM évaluent le nombre de personnes affectées par le séisme, a indiqué Elizabeth Byrs.

En attendant, l'OMS a distribué des fournitures médicales pour couvrir les besoins de plus quelque 80 000 personnes pendant trois mois. D'autres kits médicaux sont en train d'être acheminés.

De son côté, le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) envoie pour l'instant 19 000 bâches en plastique et 8 000 lampes solaires.

"Les récoltes venaient d'être faites"

La région affectée par le tremblement de terre est "une zone agricole" qui abrite habituellement 2 à 3 millions de personnes. "Les récoltes venaient d'être faites", a relevé la porte-parole du PAM.

Le PAM est présent depuis 1964 au Népal. L'organisation avait prévu d'aider cette année quelque 500 000 personnes qui souffrent d'insécurité alimentaire dans le pays. Le PAM et l'OMS ont indiqué ne pas avoir été pris au dépourvu puisque leurs experts travaillaient déjà, avant le séisme, avec le gouvernement népalais pour faire face à une telle catastrophe, étant donné que le Népal est situé dans une région de risque sismique élevé.

Pour sa part, la Fédération internationale de la Croix-rouge (FICR) a lancé lundi un appel de 33,4 millions de francs suisses (32 millions d'euros) pour répondre aux besoins d'environ 75 000 personnes pendant 18 mois.

Selon la Fédération, entre 4,6 et 6,6 millions de personnes vivant dans un rayon de 100 km autour de l'épicentre du séisme ont été affectées.

 

Belga

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK