Se faire vacciner contre le coronavirus, un geste "nécessaire" pour le président russe Vladimir Poutine

M. Poutine, 68 ans, s'est lui-même fait vacciner mardi contre le Covid-19 lors d'un événement resté privé.
M. Poutine, 68 ans, s'est lui-même fait vacciner mardi contre le Covid-19 lors d'un événement resté privé. - © MIKHAIL KLIMENTYEV - AFP

Le président Vladimir Poutine a appelé dimanche les Russes à se faire vacciner contre le coronavirus, un geste "nécessaire", moins d'une semaine après avoir lui-même reçu l'injection en privé, loin des caméras.

Cet appel intervient alors que la Russie peine toujours à vacciner sa population, près de quatre mois après la mise en circulation de son vaccin phare, le Spoutnik V. Seuls 4 millions ont reçu les deux doses et 2 autres millions la première, soit seulement 4% de la population russe, bien loin du taux affiché dans d'autres pays comme les Etats-Unis ou le Royaume-Uni. "Si une personne veut se sentir en confiance, ne veut pas tomber malade et subir de graves conséquences après une maladie, alors il est préférable de se faire vacciner, bien sûr", a déclaré Vladimir Poutine lors d'une interview à la télévision publique, estimant le geste "nécessaire".

Ne pas faire l'imbécile devant les caméras

M. Poutine, 68 ans, s'est lui-même fait vacciner mardi contre le Covid-19 lors d'un événement resté privé. Expliquant cette décision dimanche, il a assuré qu'il ne voulait pas "faire l'imbécile" devant les caméras. Il n'a pas non plus voulu préciser quel vaccin, parmi les trois développés par son pays, il a reçu, tout en vantant leur efficacité, selon lui équivalente.

Malgré le succès du vaccin Spoutnik V, homologué dans 56 pays, la campagne de vaccination peine à décoller en Russie, plombée notamment par la défiance d'une partie de la population. Selon un sondage publié début mars par le centre indépendant Levada, près de deux-tiers des Russes estiment que le Covid-19 est une "arme biologique" créée par l'homme, et 62% des personnes interrogées ne sont pas disposées à se faire vacciner.

Vladimir Poutine a pour sa part estimé dimanche que la Russie sera en mesure de lever le reste des restrictions dues à la pandémie lorsque 70% des adultes russes auront été vaccinés contre le coronavirus. Selon lui, un tel taux peut être atteint d'ici l'été prochain.
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK