Scandinaves tuées au maroc: des centaines de Marocains manifestent leur solidarité avec les victimes

L'assassinat de deux touristes scandinaves dans le Haut-Atlas a choqué la population marocaine. A Rabat, une centaine de personnes se sont rassemblées samedi devant l'ambassade du Danemark en signe de solidarité avec les victimes. Un autre rassemblement est prévu devant l'ambassade de Norvège.

Louisa Vesterager Jespersen, une étudiante danoise de 24 ans, et Maren Ueland, une Norvégienne de 28 ans, se trouvaient au Maroc pour des vacances. Leurs corps ont été découverts lundi sur un site isolé dans le Haut-Atlas, au sud du pays, dans un secteur prisé par les amateurs de marche.

13 personnes arrêtées

Treize personnes ont depuis été arrêtées au Maroc pour leurs liens présumés avec les faits. Les quatre principaux suspects ont été interpellés à Marrakech, la capitale touristique du royaume. Il s'agit de jeunes âgés entre 25 et 33 ans, "socialement marginalisés et ayant des connaissances limitées en matière de savoir religieux", a expliqué à l'AFP le chercheur Mohammed Masbah, spécialiste des mouvements islamistes.

Premier mis en cause dans ce double meurtre pour lequel le caractère "terroriste" est désormais attesté par les autorités, Abderrahim Khayali est apparu jeudi dans une vidéo aux côtés des trois autres principaux suspects arrêtés trois jours après lui. Ils y prêtent allégeance à Abou Bakr al-Baghdadi, le chef du groupe Etat islamique (EI).

Selon ses proches, Abderrahim Khayali s'est converti il y a trois ans au salafisme, branche ultraconservatrice de l'islam sunnite, qui prolifère dans certains quartiers populaires du royaume à contre-courant de l'"islam du juste milieu" prôné par les autorités.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK