Scandale Oxfam: avertissement de Londres aux organisations humanitaires

Scandale Oxfam: avertissement de Londres aux organisations humanitaires
Scandale Oxfam: avertissement de Londres aux organisations humanitaires - © PAUL ELLIS - AFP

Londres a averti samedi les organisations humanitaires, dans la foulée du scandale Oxfam, qu'elles perdraient leurs financements si elles n'œuvraient pas à éliminer les cas d'abus sexuels parmi leurs personnels.

Downing Street veut "une enquête complète et urgente sur ces allégations très graves" dans le cas d'Oxfam, confédération d'organisations ayant son sièce social à Oxford."Nous voulons qu'Oxfam fournisse toutes les preuves qu'ils ont des événements à la Commission caritative", l'institution britannique qui contrôle les organisations humanitaire, a indiqué un porte-parole de la Première ministre Theresa May.

La Commission caritative a indiqué dans un communiqué avoir reçu un rapport d'Oxfam en août 2011. Ce rapport mentionnait des "comportements sexuels inappropriés, des faits d'intimidation, de harcèlement et d'intimidation du personnel". Mais il n'évoquait pas des "abus portant sur des bénéficiaires" de l'ONG ni de "potentiels crimes sexuels impliquant des mineurs".

"Notre approche aurait été différente si tous les détails mentionnés par la presse nous avaient été communiqués à ce moment-là", écrit la Commission, qui a demandé à Oxfam de fournir des informations supplémentaires "de toute urgence". La ministre du Développement international, Penny Mordaunt, "réexamine son travail actuel avec Oxfam et a réclamé une rencontre avec son équipe de direction dès que possible", a déclaré une porte-parole du Département du développement international (DFID) britannique.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK