Sarkozy ivre en 2007 au G8? Ou mis "K.O. debout" par Vladimir Poutine?

C'était en juin 2007. Nicolas Sarkozy, tout juste élu président de la République française, arrive en conférence de presse en marge d'un sommet du G8 en Allemagne. "Je vous demande de bien vouloir excuser mon retard qui est dû à la longueur du dialogue que je viens d'avoir avec monsieur Poutine", annonce-t-il aux journalistes. L'homme vacille, semble sonné. Dans le "6 minutes" de La deux, le journaliste de la RTBF Eric Boever suggère même que le président "n'avait pas bu que de l'eau". Une séquence (à voir ci-dessous) qui fera le tour du monde.

Mais pourquoi Nicolas Sarkozy était-il dans un tel état ? Une explication sur le fond de ce dialogue franco-russe a été apportée ce jeudi soir dans un documentaire diffusé sur France 2. "Nicolas Sarkozy, très sûr de lui, commence à dire : "Avec moi, on va parler des sujets qui fâchent. Il n'y aura aucun sujet tabou", raconte le journaliste Nicolas Hénin. Le président français aurait voulu aborder "les centaines de morts en Tchétchénie" ou encore l'assassinat de la journaliste russe Anna Politkovskaïa.

Tu continues sur ce ton et je t'écrase

"Vladimir Poutine écoute, commence par juste laisser parler Nicolas Sarkozy", poursuit Nicolas Hénin qui avait déjà évoqué cet épisode dans son livre "La France russe" sorti en mai dernier. Le président russe observe son interlocuteur et crée un climat de tension. Il aurait alors lancé : "C'est bon, t'as fini là ?" Vladimir Poutine fait ensuite remarquer que la Russie est bien plus grande que la France et ajoute : "Ou bien tu continues sur ce ton et je t'écrase, ou alors tu arrêtes de parler comme ça et tu verras."

Pas d'ivresse donc, de la part des deux hommes. Pour Nicolas Hénin, le Français était "en fait simplement K.O. debout du fait de l'humiliation que venait de lui infliger Vladimir Poutine".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK