Sarkozy et la Libye: que trouve-t-on vraiment dans le rapport parlementaire évoqué par Edwy Plenel?

Ce 21 mars sur La Première, le rédacteur en chef de Mediapart Edwy Plenel affirmait que l’ancien président français Nicolas Sarkozy a poussé ses alliés à intervenir en Libye pour faire taire le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi sur son implication dans le financement de sa campagne électorale présidentielle.

"Ce n'est pas moi qui le dis, affirme Edwy Plenel, c'est le rapport d'enquête parlementaire britannique qui l’a mis en évidence. Le Premier ministre britannique de l’époque, Cameron, a dit que l'intérêt politique personnel de Sarkozy a pesé dans cette affaire."

Ce rapport britannique de septembre 2016 ne fait pourtant aucune allusion à une implication de Mouammar Kadhafi dans le financement de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy, ni à une volonté personnelle de Nicolas Sarkozy d’éliminer Kadhafi.

Le rapport souligne que la France a poussé en faveur d’une intervention internationale en Libye. Pourquoi? Le rapport cite l’influence d’exilés libyens et d’intellectuels français auprès de Nicolas Sarkozy, dans une référence implicite au philosophe Bernard-Henri Levy.

Les parlementaires britanniques citent également le département d’État américain, qui a relevé cinq motivations françaises :

  1. le souhait d'obtenir une plus grande part de la production libyenne de pétrole ;
  2. accroître l'influence française en Afrique du Nord ;
  3. améliorer sa situation politique en France ;
  4. permettre à l’armée française de réaffirmer sa position dans le monde ;
  5. répondre aux soucis de ses conseillers sur les projets à long terme de Kadhafi de supplanter la France en Afrique francophone.

Le cinquième point, la défense de la francophonie face aux ambitions panafricaines libyennes, constituait un facteur d’intérêt personnel du président Sarkozy, dit le rapport. Il note aussi que cette intervention était populaire en France et que Nicolas Sarkozy a pu en espérer un profit électoral. Mais il n’est pas question du financement libyen de sa campagne.

2 images
Sarkozy et la Libye: que trouve-t-on vraiment dans le rapport parlementaire évoqué par Edwy Plenel? © Tous droits réservés

Direct de Philippe Antoine au sujet du 2e jour de garde à vue pour Nicolas Sarkozy (JT 13h):

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK