Sao Paulo : 2500 personnes manifestent contre Dilma Rousseff

Vers 16H00 locales (18H00 GMT) 149 000 personnes avaient confirmé leur présence via des réseaux sociaux, mais 2500 seulement étaient dans la rue de cette agglomération de 20 millions d'habitants.

Jeudi, une manifestation contre la droite organisée par le Mouvement des sans-toit (MTST) et des partis d'extrême gauche avait réuni 3000 personnes, selon la police (10 000, selon la presse et 22 000, selon les organisateurs).

Le ton de la manifestation de samedi a changé par rapport aux dernières manifestations contre Dilma Rousseff et ne demande plus sa destitution même si sur de nombreuses banderoles était écrit "Fora Dilma !" (Dehors Dilma !).

Les mots d'ordre appellent au "respect des résultats de l'élection" présidentielle d'octobre où Dilma Rousseff a obtenu une victoire serrée sur le social-démocrate Aecio Neves.

"Aujourd'hui nous voulons la fin de la corruption et veiller sur la démocratie !", hurlent des manifestants dans les haut-parleurs, selon le site d'informations uol.

Selon le sénateur social-démocrate Aloysio Nunes (PSDB, opposition), "c'est l'occasion de protester contre les récents scandales de Petrobras".

Le député fédéral d'extrême droite Jair Bolsonraro, qui prône le retour des militaires au pouvoir, participe également à la manifestation.

La police brésilienne a commencé à interroger samedi une vingtaine de personnes arrêtées la veille dans le cadre de la vaste opération de lutte contre la corruption et le blanchiment d'argent au sein du géant pétrolier Petrobras, la plus grande entreprise du pays.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK