Sanctions contre l'Iran: les occidentaux discutent

RTBF
RTBF - © RTBF

Les Etats-Unis ont engagé des discussions avec leurs partenaires à propos "de pressions et de sanctions" nouvelles envers l'Iran en raison de son programme nucléaire, a déclaré lundi la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton.

"Nous avons entamé les discussions avec nos partenaires et les pays partageant nos vues à propos de pressions et de sanctions", a-t-elle affirmé à l'issue d'un entretien avec le Premier ministre et ministre des Affaires étrangères du Qatar, cheikh Hamad Ben Jassem Ben Jabr Al-Thani.

"Nous ne pouvons continuer ainsi, alors que les Iraniens eux-mêmes parlent d'augmenter leur production d'uranium enrichi", a justifié la chef de la diplomatie américaine.

Hillary Clinton a affirmé que la "double voie du dialogue et de la pression" demeurait ouverte à l'Iran s'il décidait de coopérer sur son programme nucléaire.

Invitée par la presse à définir une "date-butoir" à l'offre de dialogue des Occidentaux, elle a dit refuser d'employer ce terme. Le président américain Barack Obama et son homologue français Nicolas Sarkozy avaient auparavant évoqué la fin de 2009.

Hillary Clinton a dénoncé "les signes croissants de répression impitoyable" du pouvoir de Téhéran contre les manifestants "qui expriment un avis différent de celui que les dirigeants de l'Iran veulent entendre".

L'Iran a soumis le 2 janvier un "ultimatum" à la communauté internationale, pressée d'accepter d'ici un mois les conditions de Téhéran pour "un échange par étapes du combustible nucléaire".

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK