San Francisco: la ville qui ne produira plus de déchets en 2020

San Francisco c'est une ville que l'eau entoure sur 3 côtés. Entre la célèbre baie et l'Océan pacifique, ici on scrute la montée des eaux. Ici le réchauffement climatique pourrait avoir des conséquences très concrètes alors les autorités s'y intéresse de très près comme le précise Debbie Raphael, la directrice du département de l'environnement de la ville de San Francisco: "Pour les habitants de San Francisco, penser aux changements climatiques et à la montée des eaux est une préoccupation quotidienne. Nous n'attendons pas d'être inondés. Nous agissons dès maintenant."

Première mesure concrète, un champ de panneaux solaires d'où l'on distingue le célèbre pont du Golden Gate. Une immense étendue de panneaux solaires qui atteint 50.000 mètres carrés aujourd'hui. A terme, le but est de produire de l'électricité sans produire de pollution. D'ici 10 ans, 100% de la consommation électrique de toutes les habitations de la ville proviendra de diverses énergies renouvelables. Une adaptation possible sur le réseau électrique existant. "Ce qui est vraiment bien, c'est que nous ne devons pas reconstruire l'infrastructure ou même en ajouter une nouvelle. Nous allons, en tant que ville, acheter plus d'énergies renouvelables et la mettre sur le réseau pour les habitations et les commerces" explique Amy Sinclair, porte-parole de la commission des services publics de la ville.

San Francisco, c'est une grande ville américaine. Plus de 800.000 habitants. L'une des plus densément peuplée aussi. Les transports en commun sont donc une autre grande priorité et le célèbre tramway ne suffit pas. La municipalité a donc transformé sa flotte de bus. Désormais ils sont électriques, hybrides ou roulent au biocarburant. Un exemple? Oui, selon Paul Rose, le porte-parole de l'agence des transports en commun. "Nous sommes l'une des flottes les plus vertes des Etats-Unis, si pas la plus verte."

Mais impossible d'atteindre l'objectif zéro déchets en 2020 sans se pencher de très près sur les poubelles. Pour y parvenir, il faut réduire le gaspillage et minimiser les déchets qui ne peuvent pas être valorisés et donc amenés à la décharge. San Francisco est l'une des seules ville américaine qui  a rendu le compostage obligatoire, tant pour les particuliers que pour les entreprises. Thomas Creedon dirige un des restaurants de poissons qui longe le célèbre Fisherman's Wharf. Pour le moment un peu moins de 10% des déchets finissent encore à la décharge mais vu les incitants financiers proposés par les autorités, ce pourcentage sera encore réduit dans le futur.  

Parvenir à l'objectif zéro déchet en 2020 prend du temps, San Francisco a pris les devants et mis toutes ces mesures en place en 2002, c'était il y a 13 ans déjà.

 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK