Samsung va inspecter les usines de ses fournisseurs en Chine

Les inspections se dérouleront au sein de 105 usines chinoises qui fabriquent uniquement pour Samsung, tandis que 144 autres fournisseurs non exclusifs devront prouver qu'ils respectent le code du travail.

"Nous mettons en place un plan rigoureux pour répondre à la moindre des violations potentielles", a indiqué Samsung dans un communiqué, promettant de mettre fin à ses contats avec des fournisseurs qui ne respecteraient pas les lois sur le travail.

Les visites au sein des usines seront conduites d'ici fin septembre par une équipe d'une centaine de personnes.

China Labour Watch, une ONG basée à New York, a affirmé le mois dernier que HEG Electronics, une firme qui assemble des téléphones portables pour Samsung dans le sud de la Chine, à Huizhou, emmployait des enfants de moins de 16 ans.

Un premier contrôle diligenté par Samsung a établi que la firme employait des étudiants et des stagiaires de moins de 20 ans, mais aucun âgés de moins de 16 ans, a précisé le groupe sud-coréen.

Mais cette première inspection a également découvert un système de pénalités en cas de retard ou d'absence, un système interdit en Chine, ainsi que des heures supplémentaires trop nombreuses et des standards insuffisants de sécurité et de protection de la santé des ouvriers.


AFP

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK