"Saleté de musulman": un Américain (chrétien) victime d'un crime islamophobe

Khalid Jabara, un Américain de 37 ans, a été tué par son voisin
Khalid Jabara, un Américain de 37 ans, a été tué par son voisin - © Tous droits réservés

Khalid Jabara, un Américain de 37 ans, est mort vendredi dernier, victime d’un crime visiblement motivé par le racisme et l'islamophobie, apprend-on sur FoxNews23. La justice américaine était pourtant prévenue depuis 2013 de la haine que le meurtrier vouait à la famille de sa victime. Une famille qui était souvent l'objet d'insultes racistes et qui avait subi une première attaque du tireur à peine un an plus tôt.

Établie à Tulsa, petite ville de l’Oklahoma, la famille Jabara était en effet harcelée depuis plusieurs années par un de ses voisins. Ces Américains d'origine libanaise avaient d'ailleurs, à plusieurs reprises, prévenu les autorités.

De nombreuses alertes

Ils avaient prévenu la police quand Vernon Majors les traitaient de "sales Arabes" ou de "saleté de Libanais". Des propos racistes auxquelles se mêlaient également des insultes islamophobes… Bien que les Jabara soient d’obédience chrétienne.

Ils avaient prévenu quand leur voisin avait volontairement renversé Haifa, la mère de famille il y a moins d’un an. La victime s’en était sortie avec de graves blessures, dont plusieurs fractures. Lors de cette attaque, à la suite de laquelle le suspect avait commis un délit de fuite, Vernon Majors était déjà en violation d’une ordonnance de protection émise par la justice américaine en 2013.

Suite à cette attaque à la voiture (pour laquelle le procès est fixé en mars 2017), le juge avait fixé une caution.

Là encore, les Jabara avaient prévenu les autorités qu'il fallait garder leur tourmenteur en détention jusqu'au procès. La caution en question était fixée à 60 000 dollars. L’accusé l’avait payée immédiatement, sortant ainsi de prison en attendant le procès fixé à mars 2017.

Épilogue tragique

Vendredi dernier, Khalid Jabara (37 ans) le fils d’Haifa, avait prévenu une nouvelle fois la police. Ce fut la dernière. 

Cette fois il s'inquiétait du fait que son voisin soit armé d’un pistolet et craignait qu’il puisse s’en prendre une nouvelle fois à sa famille. Quelque instant plus tard, Khalid Jabara mourrait sous les balles de Vernon Majors.

Suite à cette tragédie, la soeur du défunt s'est fendue d'un texte qui fait son chemin sur les réseaux sociaux. 

Sans haine, elle y exprime sa tristesse et son incompréhension. Elle appelle surtout à une plus grande vigilance des autorités quant aux risques de crimes racistes ou haineux qui visent les minorités dans le climat "dérangeant" que connaissent actuellement les Etats-Unis, en pleine campagne présidentielle.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK