Russie: l'opposant Navalny arrêté en pleine grogne électorale

L'opposant au Kremlin Alexeï Navalny a été arrêté mercredi à Moscou, en pleine montée de la contestation due au rejet des candidatures de candidats d'opposition à des élections locales prévues début septembre.

Un rassemblement d'une ampleur inédite depuis plusieurs années a eu lieu dimanche dernier et l'opposition, M. Navalny en tête, a appelé à manifester devant la mairie de la capitale russe samedi, faisant monter la tension à l'approche de ces scrutins qui s'annoncent difficiles pour les candidats pro-Kremlin.

Dans une vidéo sur son compte Instagram, le militant anticorruption a affirmé avoir été interpellé en bas de chez lui alors qu'il sortait faire un jogging et acheter des fleurs pour l'anniversaire de sa femme.

"Les gens ont raison quand ils disent que le sport n'est pas toujours bon pour la santé", a ironisé M. Navalny, en t-shirt orange fluo et short depuis sa cellule d'un commissariat de Moscou. "Ce matin je sors de chez moi pour faire du jogging et acheter des fleurs pour ma femme, c’est son anniversaire aujourd’hui, poursuit-il. Julia salut et joyeux anniversaire ! Près de l'entrée de l’immeuble, un petit bus de la police m'attend et je me fais arrêter. Je suis à présent dans le commissariat en short comme un imbécile. C'est la vie Julia, je suis désolé."

Sa porte-parole, Kira Iarmych, a confirmé l'arrestation sur son compte Twitter. Elle a indiqué que l'opposant avait été appréhendé dans le cadre d'une loi interdisant les "appels à des manifestations non-autorisées". Il risque jusqu'à 30 jours de prison.

Lui-même déclaré inéligible pour des condamnations qu'il dénonce comme politiques, Alexeï Navalny a organisé ces dernières années les plus importantes manifestations contre le président russe Vladimir Poutine, ce qui lui a valu régulièrement des condamnations à de courtes peines de détention.

La dernière remonte à début juillet. Le militant avait alors passé dix jours en détention pour avoir participé mi-juin à une marche de soutien au journaliste d'investigation Ivan Golounov, accusé de trafic de drogue puis blanchi après une mobilisation sans précédent de la société civile russe.

Arrestation d'Alexeï Navalny, le 12 juin, lors d'une manifestation de soutien au journaliste Ivan Golounov.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK