Russie: des opposants interpellés lors de manifestations non autorisées

Une manifestation à Moscou
Une manifestation à Moscou - © AFP

Plus de vingt opposants ont été interpellés samedi à Moscou au moment où ils participaient à deux manifestations non autorisées qui ont rassemblé quelques centaines de personnes dans le centre de la capitale, a annoncé la police.

Environ 200 personnes se sont réunies sur la place Pouchkine à l'appel du mouvement d'opposition dirigé par l'ex-ministre Boris Nemtsov pour réclamer la libération de prisonniers considérés comme politiques.

Les opposants brandissaient des pancartes réclamant "La Russie sans Poutine" et clamaient "Honte à NTV!", la chaîne de télévision favorable au Kremlin qui a diffusé jeudi une "enquête" affirmant démontrer que les opposants, au service des États-Unis, étaient payés pour déstabiliser la Russie, comme l'assure le président élu Vladimir Poutine, actuel Premier ministre.

Des manifestations non autorisées

Deux personnes ont été interpellées pour avoir exhibé des banderoles et tenté ainsi d'organiser une manifestation non autorisée, a indiqué la police dans un communiqué.

La police a par ailleurs annoncé avoir interpellé une vingtaine de personnes sur la place de la Révolution, au cours d'un autre rassemblement non autorisé qui a réuni une cinquantaine de participants.

Les personnes interpellées, parmi lesquelles la militante écologiste Evguenia Tchirikova, avaient annoncé leur intention de protester individuellement, ce qui est permis sans autorisation spéciale, mais la police les a emmenées.

Elles dénonçaient la condamnation à dix jours de prison de deux défenseurs de l'environnement qui avaient protesté dans la région de Krasnodar, où se dérouleront à Sotchi les jeux Olympiques d'hiver en 2014, contre la construction de datchas pour des dignitaires locaux qu'elles jugent illégale.

Belga

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK