Russie : craintes d'un désastre environnemental suite à une fuite de pétrole

L'étendue des dégâts ne cesse de croitre après une fuite dans un pipeline au nord de la Russie. A la place des sept tonnes initialement estimées, il s'agit de 90 tonnes de pétrole qui auraient fui, selon la radio Ekho Moskvy dimanche. Selon les autorités de la république des Komi, la rivière Kolva a été polluée. 

Comme une couche de glace demeure, des barrages flottants ne peuvent être déployés, selon des militants pour l'environnement. Selon les médias locaux, cela signifie qu'une large part du pétrole pourrait se découler en aval.  Les locaux résidents ont dénoncé que le pétrole s'est déjà répandu dans des affluents de la rivière Kolva.

Des militants pour la conservation de l'environnement mettent en garde d'un nouveau désastre environnemental et accusent la société Lukoil de masquer les faits. La compagnie fait état sur son site internet que plus de 180 employés et travailleurs d'autres sociétés sont impliqués dans les efforts de nettoyage. 

L'ONG Greenpeace en Russie a critiqué que de tels incidents se répètent en raison de la vétusté de pipelines.

Il y a un an, plus de 21.000 tonnes de carburant s'étaient déversé depuis un entrepôt dans la ville de Norilsk sur l'océan arctique. Les rivières et les lacs ont été largement pollués.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK