Rudy Giuliani, l'avocat de Trump, s'embourbe: "Je n'ai jamais dit qu'il n'y avait pas eu de collusion avec la Russie"

Son interview fait le tour des médias américains depuis quelques heures. Invité de la chaîne CNN dans l'émission "Cuomo Prime Time", Rudy Giuliani, ancien maire de New York et chef de file de l'équipe d'avocats qui défendent les intérêts du président américain, a sans doute commis une grosse erreur. Il a en effet affirmé: "Je n'ai jamais dit qu'il n'y avait pas eu de collusion entre la campagne, ou des gens qui travaillaient pour la campagne (présidentielle de 2016, NDLR). Moi je parle du président des Etats-Unis. Il n'y a pas la moindre preuve que le président des Etats-Unis a commis le seul délit qu'il aurait pu commettre: conspirer avec les Russes pour pirater le comité national démocrate". Il a ensuite ajouté: "S'il y a eu collusion, c'était il y a longtemps... c'est impossible à prouver parce que ça ne s'est jamais passé", avant d'affirmer qu'il "n'avait jamais su ce que les autres faisaient".

Ceci intervient alors que CNN a révélé, le 10 janvier dernier, que deux oligarques ukrainiens étaient les destinataires de sondages que Paul Manafort, ex-directeur de la campagne 2016 de Donald Trump, a communiqués à un Russe, citant une source proche du dossier. Serhiy Liovotchkine et Rinat Akhmetov, deux oligarques ukrainiens pro-russes, ont versé des millions de dollars à M. Manafort pendant des années pour du travail de lobbying, selon ces sources.

Donald Trump a, lui, toujours nié

Certes, Rudy Giuliani défend son client, mais il soulève beaucoup de questions par la même occasion sur l'entourage du président. Et c'est précisément à ces questions que tente de répondre une immense enquête, menée par le procureur spécial Robert Mueller. Il enquête depuis plusieurs mois sur une éventuelle ingérence de la Russie dans la campagne présidentielle de l'équipe Trump en 2016, pour favoriser leurs intérêts communs.

Donald Trump nie catégoriquement toute collusion avec la Russie et critique régulièrement l'enquête de Robert Mueller, qu'il qualifie de "chasse aux sorcières". Pour certains, le président ferait bien de se chercher un nouvel avocat. Ce n'est en effet pas la première bourde que fait Rudy Giuliani, comme l'écrivait CNN voici quelques semaines.

Jusqu'ici, cette enquête a abouti à 37 inculpations et 2 condamnations, en particulier d'anciens proches collaborateurs du président.

Extrait de l'interview de Rudy Giuliani sur CNN (en anglais)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK