Royaume-Uni : un ancien député conservateur reconnu coupable d'agressions sexuelles

Charlie Elphicke (à g.), ici avec le Premier ministre Boris Johnson.
Charlie Elphicke (à g.), ici avec le Premier ministre Boris Johnson. - © CHRIS RATCLIFFE - AFP

La justice britannique a reconnu coupable d’agressions sexuelles un ancien député conservateur jeudi, un verdict qui a amené son épouse à annoncer dans la foulée la fin de leur "mariage de 25 ans".

Charlie Elphicke avait été inculpé il y a un an pour trois chefs d’agression sexuelle. Il était accusé d’avoir agressé une femme en 2007 et une autre femme deux fois en 2016.

Une cour londonienne a reconnu l’ex-avocat fiscaliste de 49 ans, qui accusait ses accusatrices de mentir, coupable de ces accusations.


►►► À lire aussi : Un Belge sur deux victime de violences sexuelles : les chiffres édifiants d’Amnesty International et SOS Viol


Elle doit prononcer sa peine en septembre, le juge avertissant qu’il y avait une "possibilité très réelle" qu’il soit emprisonné.

Charlie Elphicke avait été suspendu une première fois du Parti conservateur en novembre 2017, lorsque les accusations d’agression sexuelle avaient émergé, avant d’être réintégré en décembre 2018 par la Première ministre Theresa May peu avant la tenue d’un vote de défiance contre elle.

Après son inculpation, Charlie Elphicke avait été une nouvelle fois suspendu, réduisant encore la majorité très faible de la formation au pouvoir au Parlement en pleines turbulences à cause du Brexit.

C’est son épouse Natalie Elphicke qui lui avait succédé dans sa circonscription aux législatives de décembre dernier.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK