Royaume-Uni : les images impressionnantes de la destruction d'une centrale à charbon (vidéo)

Il est 11h15. Une détonation retentit, suivie des applaudissements de la foule. En un instant, les quatre tours de refroidissement de la centrale de Rugeley, au nord de Birmingham, disparaissent du paysage après 53 ans d'activité.

Les autorités avaient prié la population locale d'assister à la démolition depuis chez eux, dans le respect des mesures sanitaires. Force est de constater que ces recommandations n'ont pas été suivies : des centaines de spectateurs étaient rassemblés pour observer la destruction de ces quatre immenses tours de 117 mètres de hauteur, véritables emblèmes de la région.


►►► À lire aussi : Climat : le G7 s’engage à ne plus subventionner les centrales à charbon d'ici la fin de l'année


Définitivement fermée depuis 2016, la centrale à charbon de Rugeley appartenait au groupe français Engie. L'entreprise prévoir d'y construire un nouvel éco-quartier de plus de 2000 habitations. "Ce redéveloppement innovant va rendre un nouveau souffle à la communauté locale avec de nouveaux emplois, des centaines de maisons bas carbone et un nouvel établissement scolaire, tout en soutenant nos ambitieux engagements climatiques", s'est félicitée Anne-Marie Trevelyan, ministre britannique de l'Économie, de l'Énergie et du Développement durable, dans les colonnes du Mirror.

Vue aérienne de l'explosion

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK