Royaume-Uni: la Slovaquie réagit dans le dossier des enfants volés

La Slovaquie réagit dans le dossier des enfants volés
La Slovaquie réagit dans le dossier des enfants volés - © VIRGINIE LEFOUR (belga)

Les services sociaux britanniques enlèvent des enfants de force dans des familles considérées comme fragiles socialement ou suspectées de maltraiter les enfants. Les enfants sont placés en famille d’accueil avant d’être proposés à l’adoption.

La procédure touche aussi  les familles étrangères et cette semaine, les autorités slovaques ont décidé de réagir.

Une lettre signée de Députés européens, du Parlement national slovaque et de la Déléguée slovaque auprès du Conseil de l'Europe, fustige l'action des services sociaux britanniques. Elle demande au Commissaire aux Droits de l'homme auprès du Conseil de l'Europe, d'entamer une enquête approfondie sur ces procédés. Marika Pirosikova, Déléguée du gouvernement auprès de la Cour européenne des Droits de l'homme, s'explique sur cette démarche: "On a compris que c'est un problème systémique, on a identifié 25 cas et maintenant, on est en train de regarder de très près les dossiers et on essaie d'intervenir dans la procédure devant les Cours anglaises et en même temps, on est prêt de porter les cas devant la Cour européenne.

André Zaleski: - dans la lettre que vous adressez au Commissaire pour les Droits de l'homme, du Conseil de l'Europe, vous prenez l'exemple d'une famille où en cas de preuve de mauvais traitements de la part des parents, ce qui n'est d'ailleurs pas du tout sûr, la garde des enfants aurait pu être confiée à la grand-mère mais on ne discute même pas de cela avec les services sociaux?

- Oui, on a discuté sur ce sujet avec les services sociaux mais pour des raisons pas du tout adéquates, ils n'ont pas décidé en faveur de cette grand-mère.

- Les parents n'ont pratiquement plus d'espoir de pouvoir récupérer un jour leurs enfants?

- Oui, vous devez être d'accord avec les soupçons des services sociaux, sinon, vous risquez de perdre non seulement le droit de ne pas être avec vos enfants mais de perdre vos droits de visite.

- Est-ce que vous avez l'impression que le système britannique finalement s'occupe plus d'alimenter le marché de l'adoption que de garantir vraiment le bien-être des enfants?

- J'en suis persuadée et quand vous regardez les décisions de la Cour européenne concernant la séparation parents-enfants ou les adoptions des parents biologiques, il est évident que les autorités anglaises ignorent la jurisprudence constante de la Cour européenne d'après laquelle, la séparation des parents de ces enfants, doit être exceptionnelle et il faut réunir la famille le plus tôt possible. "

André Zaleski

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK