Royaume-Uni : l'ancien leader travailliste Jeremy Corbyn revient sur les accusations d'antisémitisme dans son parti

L’ancien leader de l’opposition britannique Jeremy Corbyn est revenu sur ses propos controversés sur l’antisémitisme. L’intéressé a été suspendu par le Parti travailliste en octobre dernier après avoir qualifié les résultats d’une enquête indépendante sur les tendances antisémites au sein du parti d'"excessifs".

Pour être clair, les préoccupations au sujet de l’antisémitisme ne sont ni "exagérées" ni "surestimées", a écrit M. Corbyn sur Facebook mardi. Il voulait simplement préciser que la grande majorité du Parti travailliste était résolument antiraciste et fermement opposée à l’antisémitisme.

Selon le rapport, le parti et son ancien chef ont permis la discrimination et le harcèlement à l’encontre des juifs pendant des années. L’ancien leader travailliste a ensuite été suspendu par son parti après avoir réfuté ces conclusions dans une interview. L’homme de 71 ans, qui ne peut plus représenter le Labour, siège désormais comme indépendant.

L’ancien leader de l’opposition travailliste a également dit son espoir de voir cette affaire rapidement résolue afin de continuer à travailler avec le parti. Il fait actuellement l’objet d’une enquête pour savoir si son exclusion devrait être permanente. "Je regrette la douleur que cette question a causée à la communauté juive et je ne voudrais rien faire qui l’aggraverait ou la prolongerait", a ajouté M. Corbyn.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK