Monolithe dans l’Utah : découvrez le témoignage exclusif de Ross Bernards, témoin de l’enlèvement

C’est une histoire qui déchaîne les passions. Le 18 novembre dernier, une mystérieuse sculpture en métal de 3,50 mètres était découverte dans un désert de l’Utah.

Si un monolithe est étymologiquement un bloc de pierre massif, cette structure métallique sera appelée comme tel, faute d’autre qualificatif.

Mais alors que les foules affluent pour voir le mystérieux objet, il disparaît mystérieusement le 27 novembre.

L’homme qui a vu le monolithe disparaître

Et si les théories les plus folles fusent de toute part, c’est un aventurier originaire du Colorado qui apporte une réponse à cette disparition.

En exclusivité pour la RTBF, il témoigne : "le monolithe se trouvait près du parc national de Canyonlands dans l’Utah. Il se trouvait dans une belle petite alcôve au sein d’un canyon. C’était un endroit vraiment magnifique et nous avons mis du temps à y aller. On a roulé pendant une heure et demie sur une route de terre très rocailleuse et accidentée, sur laquelle il faut vraiment avoir une autorisation et un permis de conduire à quatre roues motrices pour s’y rendre."

Ross et ses amis ont été les dernières personnes à pouvoir profiter de l’étrange objet en métal. "Je suis allé là-bas pour pratiquer un peu de "light painting" avec mon drone. Ça faisait longtemps que je voulais faire ça et j’ai pensé que ce serait une bonne occasion. Je n’allais même pas partager les photos parce que c’était un entraînement. Mais quatre hommes sont arrivés et se sont mis à pousser le monolithe avec leur corps. Ça a commencé à basculer et il a fini par tomber avec un grand bruit sourd. Et ils ont dit : 'c’est pour ça qu’il ne faut pas laisser les ordures dans le désert.'"

1 images
Ross Bernards et ses amis ont vu le monolithe disparaître. © Instagram – @rossbernards

"Une bonne chose qu’il ait disparu"

Si cette disparition peut en décevoir plus d’un, ce n’est pas le cas de Ross. Suite à cette mystérieuse apparition, le flux de voiture était devenu intenable dans cette zone naturelle.

"Quand nous sommes partis, j’ai réalisé à quel point cet endroit attirait rapidement l’attention. Nous avons probablement vu près de cent voitures entrer et sortir de là pendant que nous faisions une randonnée. Ce site n’est pas fait pour ça. En sortant, nous avons vu du papier toilette usagé par terre tout au long de la route. Il y avait des chiens qui couraient partout. C’est donc une bonne chose qu’il ait disparu."

Ross, aventurier dans l’âme, a un message à faire passer : "sur les réseaux sociaux, on m’a traité d’hypocrite pour y avoir été, mais tout ce que je voulais essayer de transmettre avec ma publication c’est que nous pouvons tous être meilleurs pour ce qui est de prendre soin de l’environnement. Nous devons nous assurer que lorsque nous sommes dans des endroits magnifiques et sauvages, nous fassions de notre mieux pour laisser le moins d’impact possible."

Aujourd’hui, personne ne sait qui est derrière ce phénomène. Deux nouveaux monolithes ont d’ailleurs fait leur apparition, un Roumanie, un second en Californie.

Archive : JT de 13 heures du mercredi 2 décembre 2020

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK