Rome envahie par des sangliers, un véritable fléau qui s'invite dans la campagne électorale

La ville de la Louve Capitoline, envahie par les sangliers. Depuis quelques temps en effet, Rome, la capitale italienne, doit faire face à des envahisseurs d'un genre particulier, les sangliers et autres cochons sauvages. C'est notamment le cas dans le quartier de Monte Mario, au nord-ouest de la ville. À la recherche de nourriture les animaux et leurs petits marcassins déambulent sans crainte au milieu des rues.

Une situation de plus en plus problématique pour la population après que plusieurs accidents aient été signalés. Car s'ils recherchent principalement des ordures, ils transitent par l'entièreté de la ville ou presque. Au point de devenir un enjeu electoral pour la maire actuelle, Virginia Raggi.

 

Partout en Italie

Si la situation à Rome s'aggrave de jour en jour, le phénomène prend de l'ampleur un peu partout en Italie. De Gênes à la Sicile, en passant par la Sardaigne. Et le moins que l'on puisse dire c'est que ces petites (bêtes) n'ont pas peur de l'eau puisqu'elles ont été aperçues à plusieurs reprises dans des piscines mais également en haute mer, au large de Marzamemi, en Sicile.  Le parc de Nebrodi, toujours sur l'île transalpine, a lui aussi subi de plein fouet cette vague d'envahisseurs porcins. À un point tel que les autorités ont décidé d'autoriser la mise à mort des "specimens problématiques". 

Des sangliers en haute mer, au large de la Sicile

Journal télévisé du 25/09/21

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK