Rio: ouverture des JMJ, les Journées mondiales de la jeunesse catholique

Ouverture des Journées mondiales de la jeunesse catholique à Rio
2 images
Ouverture des Journées mondiales de la jeunesse catholique à Rio - © LUCA ZENNARO

400 000 jeunes venus du monde entier ont assisté à la messe d'ouverture célébrée par l'archevêque de Rio sur la plage de Copacabana, mais tous n'ont pu s'y rendre à temps. Une panne de métro a entraîné la fermeture de certaines stations de la ville pendant plus de deux heures.

Plusieurs jeunes belges sont présents là-bas, comme Elisabeth Schouller. Selon elle, tout se passe bien malgré l'incident d'hier. 

"Premièrement, on est arrêté tous les dix mètres pour faire des photos avec toutes nationalités, on rencontre plein de jeunes et puis on fait, on échange des choses ensemble. C'est l'activité principale de la journée", explique-t-elle.

Alors que Rio a beaucoup investi pour accueillir ces Journées mondiales de la jeunesse, Elisabeth Schouller souligne une très bonne organisation. "Il y a des points de repère pour information dans chaque station de métro, sur les plages aussi, il y a des panneaux avec des noms pour se repérer." Et elle ajoute : "On a vu aussi l'installation du podium le long de la plage et l'installation de la Croix. Vraiment, c'est très bien organisé."

Le pape François n'assistait pas à la messe inaugurale pour se reposer du voyage. Aujourd'hui il doit notamment se rendre à 260 km de Rio pour une visite au sanctuaire de Notre-Dame d'Aparecida, vénérée par les catholiques comme sainte patronne de Brésil.

Le pape avait posté un message sur son compte twitter juste avant le début de la messe : "Chers jeunes, le Christ a confiance en vous et vous confie sa propre mission : Allez, faites des disciples".

Sous une bruine légère, des jeunes pèlerins des cinq continents agitant des drapeaux, réunis pour le "Woodstock catholique", priaient le rosaire missionnaire pour la paix dans le monde.

Peu avant la cérémonie, des groupes de jeunes avançaient souvent en chantant. Mais pour de nombreux pèlerins, la fête a été perturbée par une panne du métro de Rio due à un problème électrique, qui a duré plus de deux heures avant l'ouverture des JMJ.

Dans le centre de Rio, des dizaines de pèlerins tentaient désespérément de prendre des taxis ou des autobus, tous bondés. Le métro est l'une des principales voies d'accès entre le centre-ville de Rio et Copacabana.

Propos recueillis par Charlotte Legrand, avec Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK