Rio à l'heure du merchandising de la Coupe du Monde

Dans une rue du centre de Rio, on vend et on échange les étiquettes représentant les joueurs de football. "Je vends beaucoup plus de vignettes Panini grâce à la Coupe du Monde. Ça marche de plus en plus pour moi à l’approche de la Copa. C’est bon pour les affaires", se réjouit Carlos, vendeur de vignettes.

Les amateurs sont majoritairement des adultes. Tous les jours, on se presse pour échanger les précieuses étiquettes. "Il me manque deux figurines de l’équipe de Belgique. En tout, l'album comprend 640 vignettes. J’aimerais bien tout compléter. Pour l’instant, il m’en manque vingt", déclare cet amateur de football.

 

Reportage son et image de Nicolas Willems et Nicolas Poloczek

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK