USA: Rick Santorum, l'homme qui ignore les Palestiniens de Cisjordanie

Surprenant deuxième lors du caucus de l'Iowa, le candidat républicain Rick Santorum est devenu un homme très observé. Mais ses prises de positions sont souvent sujettes à discussions. Et ses opposants réagissent. Avec un goût parfois douteux.

"Tous les gens qui vivent en Cisjordanie sont Israéliens. Ils ne sont pas Palestiniens. il n'y a aucun Palestinien. C'est un territoire israélien". Par ces phrases chocs, Rick Santorum, donne sa vision de la situation au Proche-Orient. Des propos, datant de novembre 2011, qui vont encore plus loin que ce que déclarent les autorités israéliennes qui parlent de territoires "disputés" et pas "occupés". Comme le fait remarquer le blogueur Richard Hétu, Rick Santorum ose donc une comparaison entre la Cisjordanie et les territoires annexés par les USA suite à la guerre contre le Mexique.

Le débat sur la situation au Proche-Orient est un des éléments récurrents dans la campagne électorale américaine. D'une manière générale, on considère que les candidats démocrates américains sont davantage pro-israéliens que leurs concurrents républicains. Rick Santorum a donc rompu avec cette considération. Au niveau de la politique étrangère il s'est également autorisé une sortie sur l'Iran. Il a ainsi promis de bombarder les installations nucléaires de ce pays si les autorités locales n'assouplissent pas leurs positions.

Il n'y a pas que sur ce terrain là que le candidat opte pour des positions radicales. Catholique ultra-conservateur, il se veut un farouche opposant du mariage homosexuel mais aussi de l'avortement, y compris dans les cas de grossesse suite à un viol. Les observateurs du caucus de l'Iowa n'hésitent d'ailleurs pas à dire que son discours a particulièrement séduit l'électorat évangélique. Là aussi, le discours ne laisse planer aucun doute. Le site France24 reprend d'ailleurs des propos de Rick Santorum à ce sujet. "Il faut rétablir la grandeur de l'Amérique par la promotion de la religion, de la famille et de la liberté".

Google booming

Rick Santorum doit évidemment faire face à certaines levées de boucliers. C'est ainsi qu'un militant de la cause homosexuelle s'est attaqué au candidat républicain via le Google booming. Une technique de piratage qui associe toute recherche nominative à des sites n'ayant aucun rapport présumés avec le résultat de la recherche. Le président français Nicolas Sarkozy en avait d'ailleurs fait les frais lorsqu'il avait été répertorié comme "trou du cul du web". Concernant Rick Santorum, son nom était associé à une matière créée lors d'une pénétration anale. Il avait bien tenté de faire supprimer la page mais les auteurs du détournement exigeaient, en échange, une donation à une association militant pour le mariage homosexuel. La page existe encore aujourd'hui.

RTBF

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK