Retour sur 2012 : l'année où l'euro aurait pu disparaître

L'euro dans la tourmente en 2012, mais c'est l'Europe entière qui se porte mal
L'euro dans la tourmente en 2012, mais c'est l'Europe entière qui se porte mal - © AFP PHOTO PHILIPPE HUGUEN

Des chefs d'Etat forcés d'atterrir sur un aéroport militaire pour pouvoir participer à un sommet au coeur de Bruxelles... Comment mieux illustrer l'état de l'Europe en ce début d'année 2012 ? De sommet de la dernière chance en nouvelle tentative avortée, les dirigeants européens ont été bien incapables de proposer une véritable stratégie de sortie de crise. Des visions multiples de l'Europe se cristallisent sans qu'une force motrice imprime une direction; alors on voit le couple franco-allemand se distendre, la Grande-Bretagne s'éloigner, la Tchéquie s'essayer au rôle de frondeur... Un nouveau traité voit le jour certes, mais il s'emploie à contourner les institutions européennes. Et dans les pays du sud, le ressentiment grandit à mesure que l'austérité imposée ronge les perspectives d'avenir. Sombre tableau ? Une bonne nouvelle tout de même : l'euro n'a pas (encore) disparu.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK