République démocratique du Congo: Martin Fayulu, candidat commun de l'opposition

République démocratique du Congo: Martin Fayulu, candidat commun de l'opposition
3 images
République démocratique du Congo: Martin Fayulu, candidat commun de l'opposition - © THIERRY CHARLIER - AFP

Les sept leaders de l’opposition en République démocratique du Congo, réunis à Genève, se sont mis d'accord sur le nom de leur candidat commun à l'élection présidentielle. Ce sera Martin Fayulu, actuellement député.

Trois des sept opposants n'ont pas été autorisés à figurer sur la liste officielle des 21 candidats à la succession du président Joseph Kabila, au pouvoir depuis 18 ans.

L'ancien Premier ministre Adolphe Muzito, Moïse Katumbi, opposant en exil, et Jean-Pierre Bemba, ex-chef de guerre et ancien vice-président, avaient toutefois fait le déplacement à Genève pour participer à cette réunion cruciale dans un hôtel du centre de Genève.

Le "candidat commun" devait être choisi parmi les quatre opposants qui restent en lice pour le scrutin: Freddy Matungulu, Félix Tshisekedi, président du parti historique d'opposition (UDPS), Vital Kamerhe, ancien président de l'Assemblée nationale passé à l'opposition et le député Martin Fayulu.

Deux fois reportées depuis 2016, les élections de décembre doivent permettre de choisir le prochain président de la RDC et les parlementaires au niveau national et provincial.

Le candidat de l'opposition sera donc confronté à l'ex-ministre de l'Intérieur, Emmanuel Ramazani Shadary, désigné comme le candidat de la majorité par le président Kabila à qui la Constitution interdit de se représenter.

Deux fois reportées depuis 2016, les élections de décembre doivent permettre de choisir le prochain président de la RDC et les parlementaires au niveau national et provincial.

Pour ce journaliste congolais de Canal futur TV, contacté après le communiqué, cet accord  est "positif dans sa capacité de fédérer, car il y avait une nette division entre les candidatures de Kamerhe  et Tshisekedi. Cela aurait provoqué un désordre dans l’opposition."

 

On peut lire, dans le document (voir ci-dessus) de la rencontre de l’opposition les sept objectifs de l’accord:

-Réaliser l’alternance démocratique  par des élections libres

-Restaurer la démocratie et l’odre institutionnel

-Présenter  un programme commun

-Mettre fin à la crise politique et "éviter le chaos organisé et programmé par joseph kabila"

-Arrêter la dégradation de la situation du pays

-Consolider l’unité des forces de changement "en général et de l’opposition en particulier"

-Et enfin assurer la victoire de l’opposition aux élections du 23 décembre prochain.

 

Extraits de la conférence de presse de Martin Fayulu à Genève:

Les sept leaders de l'opposition congolaise étaient réunis à Genève

 Extrait de la déclaration de Freddy Matungulu Mbuyamu, chef du parti d'opposotion "Notre Congo"

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK