République démocratique du Congo: Kinshasa lance une opération contre l'insalubrité

République démocratique du Congo: Kinshasa lance une opération contre l'insalubrité
République démocratique du Congo: Kinshasa lance une opération contre l'insalubrité - © JOHN WESSELS - AFP

Les autorités congolaises ont plaidé samedi en faveur du "changement des mentalités" lors du lancement officiel d'une opération de lutte contre l'insalubrité à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, réputée pour ses montagnes d'immondices.

"Vous, notre peuple, vous nous demandez de lutter contre la corruption, le détournement de l'argent public, (mais) nous vous demandons aussi de changer les mentalités", a lancé le président Félix Tshisekedi devant des officiels et les habitants de la commune de Bandalungwa.

"Si vous jetez vos déchets à des endroits appropriés, on peut en faire du charbon pour la cuisson et lutter ainsi contre le changement climatique", a-t-il ajouté.

Balayage de rue par les éboueurs de Kinshasa au rond-point Huilerie (centre-ville)

Le chef de l'État qui procédait au lancement de l'opération "Kin Bopeto" (Kinshasa propre) a également invité les jeunes à s'investir pour rendre salubre la capitale congolaise.

Kin la belle est devenue Kin la poubelle

"'Kin la belle' est devenue 'Kin la poubelle', vous les jeunes, rendez Kinshasa belle", a insisté Félix Tshisekedi :"Avec un peu de volonté, on peut rendre Kinshasa salubre".

Comme le président, le gouverneur de la ville de Kinshasa Gentiny Ngobila, initiateur de cette opération, a promis de s'investir pour la gestion et le recyclage des déchets produits dans la ville.

Mégapole d'environ 15 millions d'habitants, les ménages produisent "9000 tonnes de déchets par jour dont 60% de biomasse", selon la mairie de Kinshasa.

Dans le cadre d'un projet - lancé en 2008 et couvrant 9 des 24 communes de la capitale - qui a pris fin en août 2015, l'Union européenne avait injecté un million de dollars par mois pour évacuation des déchets ménagers.

La régie chargée de l'assainissement de la capitale congolaise ne dispose plus que d'un budget de 400.000 dollars par an, selon son directeur, Anderson Vantoto.

Depuis, la ville croule sous des montagnes d'immondices.

Les enfants dessinent l'insalubrité, dans une classe de Kinshasa

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK