Reprise des troubles en Irlande du Nord?

RTBF
RTBF - © RTBF

Les troubles vont-ils reprendre en Irlande du Nord ? C'est la question posée après l'attentat commis hier contre une base militaire britannique. Deux soldats ont été tués et quatre personnes blessées. Cette attaque a été revendiquée par les radicaux qui rejettent le processus de paix.

L'IRA-véritable a revendiqué la responsabilité de cette attaque contre la base militaire de Massereene. D'un coup, l'Irlande du Nord fait un bond de dix ans en arrière. Le dernier soldat britannique décédé en Irlande du Nord avait été tué en février 1997.

1997, c'est aussi l'année de création de l'IRA-véritable. Des radicaux unionistes contestent alors le choix de l'Armée républicaine irlandaise et du Sinn Fein, son aile politique, d'engager des négociations. La signature de l'accord de paix du Vendredi Saint sortira la province de trente années de violences confessionnelles.

Mais la souveraineté britannique s'exerce toujours sur l'Irlande du Nord, même si elle a gagné en autonomie. Inacceptable pour l'IRA-véritable. Le groupe signe en 1998 l'attentat le plus meurtrier du de l'histoire du conflit nord-irlandais: 28 morts à Omagh.

Après plusieurs années d'accalmie, l'IRA-véritable a commencé à refaire parler de lui. Plusieurs tentatives d'attentat ont échoué ou ont eu peu de conséquences. Mais les forces de l'ordre avaient dit leur inquiétude d'une attaque d'envergure. Elle a donc eu lieu samedi soir. Des hommes lourdement armés ont ouvert le feu à l'arme automatique au moment où des soldats prenaient livraison de pizzas. Ils ont achevé leurs victimes qui se trouvaient au sol.

La détermination et l'efficacité du commando surprend. C'est ce qui suscite aujourd'hui les inquiétudes pour le fragile processus de paix.

(M.S. avec Daniel Fontaine)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK