Renforcement d'Europol, l'agence de police européenne, d'ici un an

Rob Wainwright, le directeur d'Europol, l'office européen de police criminelle
Rob Wainwright, le directeur d'Europol, l'office européen de police criminelle - © JERRY LAMPEN

Europol, l’agence de police européenne, verra ses pouvoirs renforcés d'ici un an. Ce mercredi, le Parlement européen, réuni en séance plénière à Strasbourg, a définitivement adopté un règlement négocié avec les Etats membres. Europol va intensifier son action dans la lutte contre le terrorisme, la cybercriminalité et la criminalité transfrontalière. Le nouveau règlement vise également à accroître le partage d’informations entre les polices d’Europe.

Pour pousser les Etats membres à échanger leurs informations, le nouveau règlement prévoit un incitant puisque toute une série d'enquêtes transfrontalières pourront bénéficier d’un soutien financier. Mais il y a aussi une mesure de contrôle : un rapport annuel rassemblera les données fournies par les Etats membres à Europol. Une manière de voir quels seront les bons et les mauvais élèves.

Contrôle du Parlement européen et des Parlements nationaux

Autres nouveautés, l’agence européenne pourra créer rapidement des unités spécialisées pour faire face à des menaces spécifiques comme la cybercriminalité. Europol pourra également échanger directement des informations avec des entreprises ou des ONG. Elle pourra par exemple contacter un réseau social pour demander la fermeture d’un compte sur lequel on fait de la propagande terroriste. Europol mettra encore en place des formations pour les services de police.

Enfin, son système de traitement des données sera réformé pour plus d’efficacité, pour mieux protéger la vie privée, assure-t-on. Une procédure de plaintes sera mise en place pour les citoyens. Garantie supplémentaire : Europol sera placé sous le contrôle du Parlement européen et des Parlements nationaux.

Retrouvez toute l'actualité européenne avec Euranet Plus, le premier réseau d'information européenne.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK