Nicolas Sarkozy refuse tout retrait ou fusion pour faire barrage au FN (vidéo)

Régionales en France: Sarkozy refuse toute fusion ou retrait des listes pour le second tour
Régionales en France: Sarkozy refuse toute fusion ou retrait des listes pour le second tour - © GUILLAUME SOUVANT - AFP

"C'est un nouveau signe d'une profonde aspiration des Français à voir les choses changer dans notre pays", a déclaré Nicolas Sarkozy, déjà l'esprit à la présidentielle. "Ce message s'adresse à nous aussi. Il nous faut entendre et comprendre l'exaspération profonde des Français".

L'ancien président français Nicolas Sarkozy, par ailleurs chef de l'opposition de droite, a exclu dimanche soir toute alliance avec la gauche au second tour des élections régionales le 13 décembre pour contrer l'extrême droite, en tête au premier tour dimanche.

L'ancien Président s'est prononcé pour qu'il n'y ait "ni fusion" avec les socialistes, "ni retrait" des listes de son parti Les Républicains, qui représente "la seule alternance possible" dans les régions susceptibles de tomber dans l'escarcelle du Front national (FN) de Marine Le Pen.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK