Regain de tension au Proche-Orient, le Conseil de sécurité réuni en urgence

Veillée palestinienne de solidarité avec Gaza devant l'église de la Nativité à Bethléem
Veillée palestinienne de solidarité avec Gaza devant l'église de la Nativité à Bethléem - © MUSA AL SHAER (AFP)

Israël a lancé, mercredi, une vaste offensive aérienne contre des activistes palestiniens de la bande de Gaza, tuant notamment le chef militaire du Hamas. Quelque 60 raids israéliens ont frappé l'enclave palestinienne faisant une dizaine de morts.

Israël a lancé l'opération "Pilier de défense" contre des activistes palestiniens dans la bande de Gaza tuant notamment le chef militaire du Hamas. La violence se poursuit ce jeudi matin avec une nouvelle frappe aérienne israélienne qui a provoqué la mort de trois militants palestiniens. Ces morts portent à 11 tués et 100 blessés le nombre des victimes palestiniennes, une situation qui préoccupe la communauté internationale.

Le Conseil de sécurité des Nations unies s'est réuni en urgence, la nuit dernière, pour discuter des raids israéliens contre la bande de Gaza. Aucune décision n’a été prise. Les Etats-Unis ont fermement soutenu la riposte militaire d'Israël face aux attaques du Hamas.

L'opération "Pilier de défense" a débuté mercredi. Le chef des opérations militaires de la branche armée du Hamas, Ahmad Jaabari, a été tué dans un raid. Sa voiture a été la cible de tirs de l’armée israélienne. Quelque 60 raids israéliens ont ensuite frappé l’enclave palestinienne.

Le Premier ministre Benyamin Netanyahu a menacé d'accroître les opérations armées en réplique aux roquettes tirées par les activistes du Hamas. Les autorités israéliennes n’excluent pas l’envoi de troupes au sol dans la bande de Gaza.

En réponse à cette opération, le Hamas a promis une réponse forte. Le mouvement islamiste a juré que l’Etat hébreu avait ouvert les "portes de l’Enfer".

Face à l’escalade des tensions, Barack Obama s'est entretenu mercredi par téléphone avec le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu et le président égyptien Mohamed Morsi. Le président américain a réaffirmé le droit d'Israël à l'auto-défense.

L'Egypte a rappelé son ambassadeur en Israël. La Ligue arabe doit se réunir samedi au Caire. Plusieurs pays européens ont appelé les parties à éviter l'escalade de la violence.

Nicolas Willems

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK