Référendum en Catalogne: "L'intransigeance de Madrid renforce le sentiment d'injustice et radicalise les positions"

Référendum en Catalogne: "L'intransigeance de Madrid renforce le sentiment d'injustice et radicalise les positions"
Référendum en Catalogne: "L'intransigeance de Madrid renforce le sentiment d'injustice et radicalise les positions" - © JOSEP LAGO - AFP

Le référendum catalan pour l'indépendance de la région espagnole, Madrid ne veut pas en entendre parler, utilisant tous les moyens disponibles pour empêcher sa tenue.

Pour Nicolas Levrat, professeur de droit européen à l'Université de Genève, l'intransigeance de Madrid, qui ne date pas d'hier,
a fait en partie le jeu des indépendantistes catalans. Si les sondages ne donnent pas le oui à l'indépendance gagnant, il pense que l'attitude de Madrid peut créer une certaine radicalisation des positions.

"C'est à partir de 2010 que le mouvement indépendantiste prend de l'ampleur en Catalogne. Il y a toujours eu des partis autonomistes, donc la région a toujours voulu avoir un meilleur statut en Espagne et en Europe. Il y a toujours eu cette revendication pour plus d'autonomie, mais on n'était pas vers l'indépendance. Avec l'annulation de la partie la plus importante du statut d'autonomie de la Catalogne qui avait été votée en 2006, par la Cour constitutionnelle en 2010, et ensuite depuis là le refus de Madrid de négocier, on a vu depuis là de plus en plus de gens qui parlaient d'indépendance. Dès 2010, l'attitude intransigeante des autorités espagnoles, non seulement du gouvernement mais aussi la Cour constitutionnelle, a renforcé le sentiment d'injustice, qu'il faut obtenir plus."

"Et ces derniers temps, ça radicalise les positions, évidemment. Et les sondages que j'ai vu jusque dernièrement ne donnait pas l'indépendance gagnante, ça serait assez serré. Ce qui est à craindre, aussi, c'est que les conditions du vote ne permettront pas l'expression valide d'un choix démocratique."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK