Recep Tayyip Erdogan, le président turc, compare les autorités grecques repoussant les migrants aux nazis

Recep Tayyip Erdogan, le président turc, compare les autorités grecques repoussant les migrants aux nazis
Recep Tayyip Erdogan, le président turc, compare les autorités grecques repoussant les migrants aux nazis - © KENZO TRIBOUILLARD - AFP

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a estimé mercredi qu'il n'y avait "aucune différence" entre les nazis et les autorités grecques repoussant par la force des milliers de migrants qui cherchent à rejoindre la Grèce après l'ouverture des frontières par Ankara.

"Il n'y a aucune différence entre ce que faisaient les nazis et les images qui nous parviennent de la frontière grecque", a déclaré Recep Tayyip Erdogan lors d'un discours à Ankara, qualifiant également les autorités grecques de "barbares" et de "fascistes".


►►► A lire aussi: Des photos de migrants dénudés à la frontière gréco-turque pour illustrer une situation humaine dramatique


Ankara a par ailleurs annoncé que la Turquie gardera ses frontières ouvertes jusqu'à ce que l'UE réponde à ses demandes.

Sujet du JT du 03/03/2020 - Les migrants de Lesbos en déroute