RDC: Washington presse Kigali de cesser son soutien aux rebelles du M23

"Nous appelons le Rwanda à immédiatement cesser tout soutien au M23, à retirer son personnel militaire de l'est de la RDC et à respecter ses engagements", a déclaré à la presse la porte-parole du département d'Etat, Jennifer Psaki.

Adoptant pour la première fois un ton aussi sévère à l'encontre de Kigali, Mme Psaki a affirmé qu'il y avait un "ensemble de preuves crédibles" reliant les principaux dirigeants rwandais aux rebelles du M23 qui sèment la terreur depuis des mois en RDC.

Les commentaires de Jennifer Psaki interviennent au lendemain de la publication d'un rapport accablant de l'ONG Human Rights Watch (HRW), et à l'approche d'une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU sur la situation dans la région des Grands Lacs, qui sera présidée par le secrétaire d'Etat américain John Kerry jeudi à New York.

Le rapport de HRW souligne que les rebelles du M23 ont "exécuté sommairement au moins 44 personnes et violé au moins 61 femmes et jeunes filles depuis mars", à l'est de la RDC.

"Des habitants de la région et des rebelles déserteurs ont décrit de récentes activités attestant que les forces criminelles du M23 ont reçu de l'aide en provenance du Rwanda", écrit l'ONG. "Parmi ces activités figurent des mouvements réguliers du Rwanda vers la RDC d'hommes en uniforme de l'armée rwandaise, et l'approvisionnement du M23 en munitions, en vivres et autres fournitures provenant du Rwanda".

Le M23 est actif depuis mai 2012 dans la province riche et instable du Nord-Kivu. Il est essentiellement composé de Tutsi congolais intégrés dans l'armée congolaise après un accord de paix signé en 2009. Ils se sont mutinés en avril 2012, estimant que cet accord n'avait jamais été respecté.

Kigali nie depuis longtemps tout lien avec le M23. Le président rwandais Paul Kagame, un allié des Etats-Unis, a démenti les allégations des Nations unies et des groupes de défense des droits de l'homme, les qualifiant de "ridicules".

Jennifer Psaki a refusé de préciser s'il y avait eu des contacts entre Washington et Kigali après la publication du rapport de HRW, notant simplement que la Maison Blanche partageait les vues du département d'Etat.

Belga

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK