RDC: un gynécologue proche du Dr Mukwege décède après une attaque d'hommes armés

Vue de l'hôpital Panzi à Bukavu
Vue de l'hôpital Panzi à Bukavu - © JUNIOR D. KANNAH - AFP

Un gynécologue obstétricien congolais, le Dr Gildo Byamungu Magaju, a trouvé la mort vendredi dernier dans l'hôpital qu'il dirigeait à Uvira, dans la province du Sud-Kivu (est de la République démocratique du Congo), où il avait été admis après avoir été blessé quelques heures plus tôt chez lui par des hommes armés, a-t-on appris mardi de sources concordantes.

Ce médecin dirigeait l'hôpital général de Kasenga, structure médicale dépendant de l'hôpital de Panzi, dont le directeur est le célèbre gynécologue Denis Mukweke, dont il était proche, a précisé le cinéaste Thierry Michel, grand connaisseur de la RDC, à l'agence Belga.

Le Dr Byamungu a succombé à ses blessures plusieurs heures après avoir été abattu par des malfrats à son domicile, selon la radio onusienne Okapi.

Menaces de mort

Selon Thierry Michel, le docteur Mukwege - qui lui-même été victime en 2012 d'une tentative d'assassinat - avait eu une réunion avec le docteur Byamungu à l'hôpital de Panzi à Bukavu, le chef-lieu de la province, la veille de cet assassinat. Il se disait inquiet du fait de ne plus bénéficier d'aucune protection alors que lui-même et le personnel de son hôpital avaient fait plusieurs fois l'objet des menaces de mort de la part d'hommes armés.

L'hôpital Kasenga avait déjà subi des attaques armées l'an dernier. Une situation qui avait obligé les autorités locales à doter le Dr Byamungu d'une escorte de la police, avant de la lui retirer récemment.

Après une formation aux côtés du docteur Mukwege, le Dr Byamungu, jeune gynécologue originaire de Kalehe au nord de Bukavu, avait été parachever sa formation à l'université d'Orléans (France) avant de fonder cette clinique de Kasenga, censée dans le futur se développer en partenariat avec l'hôpital de Panzi.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir