RDC: suite aux combats, les réfugiés affluent massivement sur Goma

Mais malgré le retour au calme, les réfugiés affluaient sur Goma, la capitale du nord-Kivu.

"Tout est calme, il n'y a pas d'affrontement, tout est revenu à la normale", a affirmé à l'AFP le lieutenant-colonel Olivier Hamuli, porte-parole de l'armée pour la province du Nord-Kivu.

Le colonel Vianney Kazarama, porte-parole militaire du M23, a également annoncé qu'il n'y avait eu aucun tir vendredi matin. "Nous sommes revenus dans nos positions de jeudi après avoir repoussé l'ennemi de quelques kilomètres", a-t-il dit.

Jeudi soir, le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku, avait annoncé à l'AFP que les corps de 113 rebelles du M23 "vêtus d'uniformes rwandais" avaient été retrouvés sur les lieux des combats.

Belga

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK