RDC: reprise des bombardements sur les positions du M23

Le M23, touché par les tirs de l'armée
Le M23, touché par les tirs de l'armée - © PHIL MOORE - IMAGEGLOBE

L'armée congolaise a repris mercredi en fin de matinée ses bombardements sur les positions tenues par le mouvement rebelle M23 au nord de la ville de Goma, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), a-t-on appris de sources concordantes.

"Nous avons commencé à pilonner les positions ennemies à Kibati", a déclaré à l'AFP un major basé sur la ligne de front. Une habitante a confirmé que des bombardements avaient repris.

"Il y a une reprise des bombardements de la part du gouvernement", a déclaré à l'AFP Bertrand Bisimwa, président politique du Mouvement du 23 mars (M23).

Les Forces armées de la RDC (FARDC) "bombardent au niveau de nos positions à Kibati et Kanyarucinya", a-t-il précisé. Ces localités voisines sont situées à une quinzaine de kilomètres au nord de Goma, la capitale de l'instable province minière du Nord-Kivu.

"Si on réagit, on risque de faire des dégâts" car les positions ciblées sont proches de "camps de déplacés" ainsi que d'une base de la Mission de l'ONU pour la stabilisation de la RDC (Monusco), a souligné le président du mouvement rebelle.

"Si nous tirons, nous risquons d'inviter la Monusco dans la guerre. Je crois que c'est le piège que veulent nous tendre les FARDC et la Monusco", a ajouté M. Bisimwa, avant de souligner que le M23 appelle à la poursuite des pourparlers de paix, laborieux, en cours à Kampala.

Selon des informations non confirmées de sources militaires occidentales, le mouvement rebelle aurait adopté une attitude passive en raison de difficultés d'approvisionnement en munitions.

Le M23 est constitué d'anciens militaires congolais qui se sont mutinés et ont trouvé, selon la RDC et les Nations unies, un appui - en hommes et en munitions - auprès des gouvernements ougandais et rwandais. Mais ces deux pays voisins nient toute assistance au M23.

En mars dernier, le Conseil de sécurité de l'ONU a décidé de mettre en place à Goma une brigade d'intervention ayant pour mandat de neutraliser et désarmer les groupes armés opérant dans l'Est de la RDC. Cette brigade est constituée au deux tiers et devrait opérer dans les prochaines semaines.


Belga

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK