RDC : près de 7000 violations des droits humains de janvier à octobre

RDC : près de 7000 violations des droits humains de janvier à octobre
RDC : près de 7000 violations des droits humains de janvier à octobre - © ALEXIS HUGUET - AFP

Près de 7000 violations des droits de l’Homme ont été perpétrées de janvier à octobre en République démocratique du Congo (RDC), une "augmentation de 35%" par rapport à la même période en 2019, a affirmé mercredi le Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’Homme (BCNUDH).

"De janvier à octobre 2020, le BCNUDH a documenté 6858 violations et atteintes aux droits de l’Homme à travers le pays, soit une augmentation de 35% par rapport à la même période en 2019", selon un rapport de cette agence onusienne.

Cette augmentation s’explique notamment par "l’intensification des activités des groupes armés dans les provinces affectées par les conflits, en particulier l’Ituri, le Nord-Kivu, le Sud-Kivu et le Tanganyika".


►►► À lire aussi : RDC : le camp Kabila accuse le président Tshisekedi de "violer la Constitution" en mettant fin à la coalition au pouvoir


Selon ce rapport, la moitié des violations documentées dans les zones affectées par les conflits a eu lieu dans la province du Nord-Kivu, "où au moins 948 civils ont été tués (dont 218 femmes et 63 enfants) et 701 blessés (dont 104 femmes et 46 enfants)".

L’Est de la RDC est en proie à des violences depuis près de 30 ans. Des dizaines de groupes armés nationaux et étrangers sont encore en activité dans cette partie du pays.

"Les agents de l’État ont été responsables de 41% des violations documentées, et les groupes armés de 59%", indique l’agence onusienne.

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK