RDC : plus de 40 miliciens rebelles tués en Ituri, selon l’armée

Les Forces armées de République démocratique du Congo (FARDC) ont affirmé mardi avoir tué plus de 40 miliciens lors de combats en cours depuis la veille dans la province de l’Ituri, dans le nord-est du pays.

Ces affrontements se sont déroulés dans la région minière de Kobu, en territoire de Djugu, au nord-est de Bunia, le chef-lieu de cette province troublée, a précisé le porte-parole des opérations militaires en Ituri, le lieutenant Jules Ngongo.

Le porte-parole avait fait état lundi de trois rebelles tués et quatre blessés. Vingt-quatre heures plus tard, il s’agit de "plus de 40 miliciens Codeco neutralisés" dans cette offensive, dont leur chef local, a-t-il indiqué.

Le groupe armé Codeco (Coopérative pour le développement du Congo) prétend défendre les intérêts de la communauté lendu en Ituri, province marquée par de forts antagonismes entre ethnies. Ce groupe s’est scindé en plusieurs factions rivales.

L’Ituri et la province voisine du Nord-Kivu sont depuis début mai en état de siège, mesure exceptionnelle – mais régulièrement prolongée – censée mettre fin aux activités des nombreux groupes armés qui écument la région depuis plus de 25 ans.

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK