RDC: les rebelles du M23 ont conquis de nouveaux villages

Les rebelles, qui n'avaient plus conquis de nouveaux territoires depuis plusieurs semaines, ont progressivement occupé les localités de Katuiguru, Kisharo, Buramba et Nyamilima - toutes situées sur l'axe Kiwanja-Ishasha, long de 60 kilomètres au nord-est du territoire de Rutshuru - avant d'arriver à Ishasha, tard dans la nuit, a ajouté Radio Okapi, parrainée par l'ONU.

Selon des sources concordantes dans la région, les combattants du M23 ont occupé ces positions sans combats. Les Maï-Maï (milices de combattants locaux) du groupe de Shetani Muhima et les Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR, des rebelles hutus rwandais) de Soki qui contrôlaient ces villages se sont progressivement retirés à l'arrivée des rebelles du M23.

Ishasha est l'un des trois postes frontaliers entre la RDC et l'Ouganda voisin, avec Kasindi et Bunagana. Ce dernier était passé le 6 juillet dernier sous le contrôle des rebelles du M23.

Ce mouvement est formé d'ex-combattants de la rébellion tutsis congolaise du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP), intégrés dans les forces armées de la RDC (FARDC) dans le cadre d'un accord de paix avec Kinshasa le 23 mars 2009, dont ils réclament la pleine application. Les rebelles sont soutenus par le Rwanda, d'après un rapport de l'ONU - ce que Kigali dément.

Les rebelles ont menacé lundi de prendre la ville de Goma, chef-lieu du Nord-Kivu et verrou stratégique dans l'est de la RDC, si la population subit de nouvelles violences de la part de l'armée gouvernementale.

Belga

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK