RDC: les enfants de Patrice Lumumba réclament ses restes au roi Philippe, pour enfin pouvoir faire le deuil de leur père

Patrice Lumumba prononce un discours le 1er juillet 1960, en présence du roi Baudouin
Patrice Lumumba prononce un discours le 1er juillet 1960, en présence du roi Baudouin - © BELGAIMAGE

La lettre est déchirante, parfois lyrique, presque poétique. Elle est adressée à Sa Majesté le Roi des Belges, Philippe. Elle est signée du 30 juin 2020, 60 ans après la déclaration d’indépendance du Congo. Dans cette missive, les enfants de Patrice Lumumba, emmenés par la sœur aînée, Juliana, expliquent que leur mère n’a eu de cesse de porter le deuil de son mari, assassiné à l’âge de 36 ans à peine. Finalement, après 53 ans d’attente, la veuve de Lumumba a dû lâcher prise.  "Le 23 décembre 2014, elle s’en est allée, le cœur brisé, sans pouvoir accomplir son devoir de veuve. Et, comble de malheur, nous savons que notre mère ne repose pas en paix."

Des dents sous séquestre 

Ce que réclament les enfants de Lumumba, c'est le corps de leur père, ou du moins ce qu'il en reste, afin de pouvoir l'enterrer dignement.

Juliana Amato Lumumba affirme que certains citoyens belges détiennent des dents de Lumumba, qu’ils brandissent comme des trophées. Et surtout que les restes de leur père sont détenus sous séquestre au Palais de Justice de Bruxelles.

"Ses restes sont séquestrés au Palais de justice en Belgique. C’est avec certitude que l’on sait que c’est sous-scellé au Palais de justice, parce qu’il y avait le fameux individu, qui était sorti à la télévision, en disant qu’il avait gardé deux dents de Lumumba. C’est qu’il l’avait torturé. On a trouvé ça et ça été pris et mis sous scellé."  

Le "fameux individu", c’est le commissaire de police Gérard Soete . En 2000,  Gérard Soete déclarait à l’AFP qu’il avait découpé le corps de Lumumba et ceux de ses compagnons, Joseph Okito et Maurice Mpolo, puis dissous les restes dans de l’acide. La même année, sur la chaîne de télévision allemande ARD, Gérard Soete a montré deux dents qui, selon lui, appartenaient à Lumumba. Ce sont ces dents qui auraient été mises sous scellés par la justice. En tout cas certaines d’entre elles, puisque en 2016, un universitaire belge, Ludo De Witte, a porté plainte contre la fille du commissaire Soete après qu’elle ait montré une dent en or, qui selon elle appartenait à Lumumba. 

Panafricaniste charismatique, héros de l’indépendance congolaise, Lumumba a été nommé, à l’âge de 34 ans seulement, le premier Premier ministre du pays nouvellement décolonisé.

En présence du roi Baudouin, le 30 juin 1960, il a profité de la cérémonie de l’indépendance pour fustiger, dans un discours resté célèbre, les anciens maîtres coloniaux qui avaient infligé des mauvais traitements racistes et imposé un "esclavage humiliant" au peuple congolais. 

Sécession du Katanga

Mais le règne de Lumumba en tant que Premier ministre a été de courte durée. Après quelques mois, le pays a été plongé dans une crise suite à une mutinerie de l’armée, et la sécession de la province du Katanga, riche en minerais, une crise alimentée par l’implication belge.

Patrice Emery Lumumba a été assassiné le 17 janvier 1961 avec 2 compagnons d'infortune, peu de temps après leur atterrissage à l'aéroport de Lubumbashi, alors Elisabethville, capitale de la République du Katanga.

3 jours après, soit le 21 janvier 1961, les 3 corps sont déterrés, découpés en morceaux puis dissous dans l'acide sulfurique. Ce que l'acide ne peut dissoudre est brûlé et les cendres dispersées.

Un des bourreaux, le belge Gerard Soete se vantera dans un documentaire, de garder, en souvenir, "quelque  dents" de Lumumba, avant de se rétracter. 40 ans plus tard, la Belgique a reconnu porter la "responsabilité" morale de la mort de Lumumba.

"Héros sans tombe"

Mais pour ses enfants, Patrice Lumumba reste un "héros sans tombe", une âme errante. "Notre Père s'est effacé du monde des vivants pour vivre intimement parmi nous, et dans chacun de nous, mais toujours de manière insaisissable. (…) Sa mémoire nous hante comme l'oiseau qui passe sans jamais laisser la moindre ombre de trace. De jour comme de nuit, il nous visite en songe invariable... Quand il ne jaillit as comme une lueur, il surgit comme une majestueuse fleur qui à peine naît le matin, meurt à midi, et disparaît avant le crépuscule."

Les enfants demandent au roi Philippe une sépulture digne pour leur père.

"Notre famille ne peut marcher sur ses illustres pas et recevoir le précieux héritage de son génie, de sa piété, de ses vaillantes et patriotiques vertus que si le très regretté disparu aménage dans sa perpétuelle sépulture."

A ce jour, 3 semaines après l'envoi de la lettre, Juliana et ses frères n'ont reçu aucune réponse du Palais.

null

null

Archive Sonuma: L'annonce de la mort de Patrice Lumumba (Extrait "9 Millions" du 23/07/1961)

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK