Elections en RDC: le gagnant dont personne n'ose prononcer le nom

RDC : le gagnant dont personne n’ose prononcer le nom
RDC : le gagnant dont personne n’ose prononcer le nom - © LUIS TATO - AFP

Mais qui a remporté les élections en République démocratique du Congo ? Un nom est sur toutes les lèvres, et pourtant personne ne semble oser le prononcer officiellement. Martin Fayulu, candidat de l’opposition Lamuka, serait-il devenu "le vainqueur dont on ne doit pas prononcer le nom" ?

En République démocratique du Congo, les résultats du scrutin des élections présidentielles, provinciales et législatives du 30 décembre se font attendre. Ils devaient normalement être publiés ce dimanche 6 janvier, mais la CÉNI, la commission électorale nationale a finalement reporté leur publication.  

Pourtant, la Cenco, la Conférence épiscopale de la RDC, affirme déjà connaître le nom du vainqueur (grâce à ces 40.000 observateurs déployés sur le terrain lors du vote). Elle a fait savoir qu’elle n’hésiterait d’ailleurs pas à le communiquer aux électeurs congolais, si la CÉNI ne rendait pas public le nom du gagnant réel de ce scrutin général.

Mais de qui s’agit-il ?! Silence du côté de la Cenco. Contacté par téléphone dans Soir première, l’Abbé Jean-Marie Bomengola assure qu’une tendance est clairement observable et qu’un nom se détache des autres… tout en refusant de mentionner lequel.

Même silence du côté du professeur en sciences politiques et spécialiste de la région des Grands Lacs, Bob Kabamba. "Tout le monde connait ce nom, tout le monde connait le nom du vainqueur. Il est sûr et certain qu’un candidat se place au-dessus de tout le monde. On sait qui a gagné, il n’y a pas de doute" affirme-t-il. Mais de là à préciser son nom, il y a un pas qu’il ne franchira pas.

Pourquoi un tel silence ?

"Il ne revient pas à une institution, quelle qu’elle soit, de proclamer un gagnant. C’est à la CÉNI de proclamer les résultats des élections" explique Jean-Marie Bomengola, membre de la Cenco. Or la CÉNI affirme ne pas être capable actuellement de publier ces résultats à cause du retard pris dans la collecte des procès-verbaux établis dans les différents bureaux de vote.

Et si personne ne se risque à nommer un vainqueur de ce scrutin, Dieudonné Wamu Oyatambwe, politologue, pointe lui un candidat qui risque bien d’être le perdant : Emmanuel Ramazani Shadary, le candidat du parti au pouvoir. "Il a dû assumer le bilan très peu défendable du pouvoir qu’il représentait" explique le politologue.

RDC : Pourquoi le résultat se fait-il tant attendre ? Écoutez les interventions de Jean-Marie Bomengola, Bob Kabamba et Dieudonné Wamu Oyatambwe sur ce sujet dans l’émission Soir première.

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK