RDC: l'ex-rébellion du CNDP met fin à son administration parallèle au Nord-Kivu

Cette décision fait suite à la nomination d'un membre du CNDP, Alexandre Gatemba, comme administrateur assistant chargé de l'économie, des finances et du développement du territoire de Masisi au Nord-Kivu, le 14 juin. La nomination d'anciens rebelles dans l'administration et l'intégration des soldats du CNDP au sein des Forces armées de la RDC (FARDC, l'armée gouvernementale) sont prévues dans un accord de paix signé le 23 mars 2009 avec le gouvernement central, après l'arrestation du leader de ce mouvement politico-militaire, le général tutsi déchu Laurent Nkunda - désormais assigné à résidence au Rwanda voisin.

Ce début de nomination des cadres du CNDP au sein de l'administration locale est rassurant, a souligné le porte-parole du CNDP, Me Mahamba Kasiwa, à Radio Okapi, parrainée par l'ONU. Il a assuré qu'en retour l'ex-rébellion allait lever les barrières installées sur les routes et supprimer les taxes qu'elle prélevait dans le territoire de Masisi, au nord de la ville de Goma, le chef-lieu du Nord-Kivu.

En mars 2009, des délégués du CNDP avaient négocié l'intégration de leurs hommes dans l'armée régulière, la reconnaissance de leurs grades, le changement du mouvement armé en parti politique ainsi que sa participation au pouvoir - ce qui est déjà le cas au sein du gouvernement provincial du Nord-Kivu.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK