RDC: l'armée congolaise réoccupe des villes abandonnées par le M23

Aucun combat ne s'y est déroulé, les rebelles ayant quitté les villes, a-t-on précisé de même source.

La population a accueilli les soldats avec joie, selon deux témoins interrogés par l'AFP. "Des femmes ont mis des pagnes par terre pour qu'ils marchent dessus", a raconté un infirmier de Rutshuru.

Selon lui, des camions transportant des soldats continuaient d'arriver samedi matin dans cette ville, située à 60 kilomètres de Goma, la capitale provinciale du Nord-Kivu, et considérée comme un verrou de la région de Rutshuru.

Cette reprise de contrôle fait suite au resserrement du dispositif des rebelles du M23 déchirés par une lutte interne depuis plusieurs jours et dont les deux groupes rivaux se sont affrontés jeudi matin, puis au cours de la nuit de jeudi à vendredi.

Les partisans de Jean-Marie Runiga, ancien chef politique du M23, récemment destitué de son poste, ont affronté des fidèles de Sultani Makenga, commandant militaire du groupe rebelle.

Jean-Marie Runiga voulait reprendre l'offensive contre les troupes régulières congolaises alors que, selon une source occidentale, Sultani Makenga est favorable à une régularisation des rapports avec Kinshasa.

Les partisans de Jean-Marie Runiga, regroupés au sud de la zone tenue par le M23, avaient quitté les villes de Rutshuru et de Kiwanja pour combattre les hommes de Sultani Makenga qui tiennent la partie nord du secteur.

Le Mouvement rebelle dit du 23 mars avait lancé une offensive dans le Nord-Kivu au printemps 2012, accusant le gouvernement de ne pas avoir respecté un accord de paix signé le 23 mars 2009, portant sur l'intégration des rebelles dans l'armée régulière.

Ces mouvements interviennent une semaine après la signature, le 24 février à Addis Abeba, par 11 pays de la région et sous l'égide de l'ONU, d'un accord-cadre censé améliorer la sécurité dans l'est de la RDC, une région riche en minerais, en proie à des rébellions depuis deux décennies.

Belga

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK