RDC: Kabila rencontre des militants opposés à la prolongation de son mandat

RDC: Kabila rencontre des militants opposés à la prolongation de son mandat
RDC: Kabila rencontre des militants opposés à la prolongation de son mandat - © Tous droits réservés

Le président congolais Joseph Kabila a rencontré jeudi dans l'est du pays des militants du mouvement citoyen Lutte pour le changement (Lucha), farouchement opposés à toute prolongation de son mandat à la tête de la République démocratique du Congo au delà du 20 décembre.

Selon Luc Nkulula, l'un des 46 militants reçus par le chef de l'État, M. Kabila a lui même "sollicité" cet entretien, qui a duré "plus de deux heures", a-t-il dit à l'AFP.

Cette rencontre a eu lieu à Goma (capitale de la province du Nord-Kivu), dans la résidence du gouverneur de la province.

Toujours selon M. Nkulula, M. Kabila a déclaré jugé "(nos) revendications légitimes" et déclaré qu'"il ne nous avait jamais considéré comme des terroristes ou des membres d'un mouvement subversif".

"Nous lui avons expliqué que nous sommes des jeunes très révoltés par la situation de notre pays et (que) nous voulons que notre population (...) exige l'ouverture de l'espace démocratique" et "l'exercice des libertés publiques" dans le pays, a-t-il ajouté.

Ces militants ont également souhaité qu'"une passation civilisée du pouvoir" s'opère cette année en RDC, selon M. Nkulula.

Mouvement de jeunes indignés basé à Goma, Lucha se définit comme une structure apolitique et non violente. Depuis mars 2015, une dizaine de ses membres ont été arrêtés, jugés ou condamnés par la justice congolaise dans la capitale Kinshasa et à Goma.

Lors de cette rencontre jeudi, les militants de Lucha ont dénoncé "le comportement des agents de l'ANR" (l'Agence nationale de renseignements) qui opèrent, selon eux, des "arrestations illégales et arbitraires", faisant allusion à l'arrestation de plus d'une dizaine de leurs sympathisants par ce service depuis mars 2015, certains étant toujours en détention.

Concernant ces derniers, le président Kabila a promis de donner sa réponse dans les "48 heures", a rapporté Trésor Akili, un autre militant de Lucha.

Le climat politique est tendu depuis des mois en RDC. L'opposition congolaise craint que le président Kabila, au pouvoir depuis 2001 et à qui la Constitution interdit de briguer un nouveau mandat, ne reporte le scrutin présidentiel prévu en fin d'année pour s'accrocher au pouvoir.

Un récent arrêt de la Cour constitutionnelle autorise M. Kabila à rester en fonction jusqu'à l'élection de son successeur.

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK