RDC: Joseph Kabila ne se présente pas à l'élection présidentielle

Le secrétaire permanent du parti présidentiel congolais, Emmanuel Ramazani Shadary, a été désigné mercredi comme dauphin du président Joseph Kabila pour l'élection présidentielle prévue le 23 décembre en République démocratique du Congo (RDC), a annoncé le porte-parole du gouvernement et ministre de la Communication, Lambert Mende Omalanga. Ce qui signifie que le chef de l'Etat sortant ne se représentera pas.

Emmanuel Ramazani sera le candidat du Front commun pour le Congo (FCC), une vaste plate-forme électorale créée par Joseph Kabila.

"Il s'agit du camarade Emmanuel Ramazani Shadary, secrétaire permanent du PPRD", a affirmé Lambert Mende lors d'une conférence de presse à Kinshasa.

Il va aller immédiatement déposer son dossier de candidature au siège de la Commission électorale nationale indépendante (Céni), a ajouté le ministre.

La clôture du dépôt des candidatures est prévue à 17h30 HB.

Autorité morale

Emmanuel Ramazani Shadary "va représenter notre famille politique à l'élection présidentielle", a ajouté Lambert Mende. C'est le candidat "derrière lequel nous allons tous nous aligner", a-t-il insisté en présentant "la conclusion des consultations que le président Joseph Kabila Kabanga, autorité morale du Front commun pour le Congo, a menées pour dégager le nom de l'oiseau rare".

Cette annonce met fin à des années de spéculations sur la possibilité pour Joseph Kabila de briguer un troisième mandat malgré la limite fixée à deux par la Constitution qu'il a lui-même promulguée en 2006.

Emmanuel Ramazani Shadary a été jusqu'en février dernier vice-Premier ministre et ministre de l'Intérieur. Il avait alors été désigné comme premier secrétaire permanent du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD, la formation du président Kabila).

Il fait partie de la quinzaine de personnalités congolaises visées, depuis 2017 dans son cas, par des sanctions de l'Union européenne (interdiction de voyage dans l'UE et gel de ses éventuels avoirs) pour entrave au processus électoral.

"Né en 1958, père de huit enfants, il est député élu de la circonscription de Kabambare (Maniema), il fut président du groupe parlementaire du PPRD", a indiqué Lambert Mende lors d'une conférence de presse à Kinshasa à quelques heures de la clôture du dépôt des candidatures.

La séquence du JT de 13h00

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK