RDC: François Joseph Nzanga Mobutu candidat à la présidentielle

RDC: François Joseph Nzanga Mobutu candidat à la présidentielle
RDC: François Joseph Nzanga Mobutu candidat à la présidentielle - © Droits réservés

L'ex-vice Premier ministre congolais François Joseph Nzanga Mobutu, fils de l'ancien dictateur Mobutu Sese Seko, a été désigné candidat à la présidentielle de novembre 2011, à l'issue de la convention de son parti, l'Union des démocrates mobutistes (UDEMO), qui s'est tenue vendredi à Kinshasa, a rapporté samedi la presse kinoise.

François Joseph Nzanga Mobutu a promis d'être à la hauteur des attentes de la population, avant d'indiquer que son parti n'a pas signé des alliances pré-électorales.

Selon lui, son programme sera axé notamment sur les réformes institutionnelles et économiques.

"Notre participation au processus électoral 2011-2013 vise essentiellement l'émergence d'une majorité cohérente et responsable dans laquelle l'UDEMO entend assurer le leadership où tout au moins y jouer un rôle prépondérant", a-t-il affirmé vendredi. 

François Joseph Mobutu a été révoqué le 10 mars de ses fonctions de vice-Premier ministre chargé de l'Emploi, travail et la prévoyance sociale des suites d'absence prolongée à l'étranger.

Son parti, l'UDEMO, a donc été contraint de quitter la coalition formée avec l'Alliance pour la Majorité présidentielle (AMP, soutenant le président Joseph Kabila) et le Parti lumumbiste unifié (PALU) de l'ex-Premier ministre Antoine Gizenga. Une coalition issue d'un accord conclu entre les deux tours de l'élection présidentielle de 2006.

Candidat à l'élection présidentielle en 2006, où il avait obtenu 4,8% des voix au premier tour, le fils de Joseph Mobutu, dont il a toujours revendiqué le lourd héritage, a occupé la fonction de vice-Premier ministre durant un an, avant d'être limogé par Joseph Kabila.

Son parti compte une dizaine de députés à l'Assemblée nationale.


Belga
Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK