RDC: douze membres du groupe armé Codeco et un officier tués dans des combats en Ituri

RDC: douze membres du groupe armé Codeco et un officier tués dans des combats en Ituri
RDC: douze membres du groupe armé Codeco et un officier tués dans des combats en Ituri - © Tous droits réservés

Douze membres d'une milice locale ont été tués samedi au cours des combats avec l'armée congolaise dans la province de l'Ituri (nord-est de la République démocratique du Congo), rapportent dimanche des médias locaux, citant des sources militaires.

Un officier des Forces armées de la RDC (FARDC, l'armée gouvernementale) a aussi perdu la vie et deux soldats ont été blessés, selon le site d'information Actualité.cd.

Les affrontements entre l'armée et les miliciens du groupe armé Coopérative de développement du Congo (Codeco) ont eu lieu samedi à Tchele, une localité située en territoire de Djugu, à 80 km au nord de Bunia, le chef-lieu de la province de l'Ituri, selon le porte-parole des FARDC dans la province, le lieutenant Jules Ngongo.

Ces combats sont intervenus après que l'armée gouvernementale eut tué l'un des leaders de la milice Codeco répondant au nom de Ndalo, dans la nuit de vendredi à samedi, également à Tchele

"Ce collaborateur du chef milicien Ngudjolo, chargé du ravitaillement en armes et en vivres de la milice Codeco a été neutralisé par les éléments du 391e bataillon commando qui lui ont tendu une embuscade", a précisé le lieutenant Ngongo, au média en ligne 7sur7.cd.

Le groupe armé Codeco est actif dans la région de Djugu. C'est une milice Codeco est constituée de membres de la communauté lendu regroupés dans une sorte de secte politico-militaro-religieuse.

Entre 1999 et 2003, la région de l'Ituri, riche en or, avait été ensanglantée par un conflit entre les communautés hema (commerçants et éleveurs) et lendu (cultivateurs). Des dizaines de milliers de morts avaient alors été enregistrés, jusqu'à l'intervention de la force européenne Artémis, sous commandement français.